Cuisine·Style de vie

Galette des rois créole : sans frangipane, avec confiture !

devenez_un_pro_du_design_en_quelques_minutes_1-page0


Hello les Amis,

Ca y est, nous tournons à peine la page de l’année 2016 et toutes les fêtes de fin d’année que la période de la galette des rois est déjà arrivée. Que vous l’aimiez ou pas, vous n’avez pas pu l’ignorer puisqu’on la voit partout, en boulangerie, aux infos… Elle nous poursuit, elle nous hante, elle nous provoque (je vais peut-être un tantinet trop loin, non ?). Bref, elle est arrivée, on le sait, on le voit, on le sent, cette fameuse galette des rois, pleine de beurre et de toutes ces bonnes choses qui vous font bafouer vos résolutions de début d’année à peine les premiers jours de janvier arrivés (oui oui, je vous vois).

Soit. Mais toujours est-il que je fais partie de la catégorie de ceux qui ne sont vraiment pas fan de la frangipane ce qui est assez « problématique » (bon, clairement ce n’est pas si grave que cela, mais on se sent quand même un peu exclu pendant l’instant de partage de la galette) quand on sait que c’est l’ingrédient phare de la traditionnelle galette des rois. Bon, et en plus, je n’aime pas trop la pâte feuilletée (comment ça je suis relou ?), du coup, la galette, ce n’est vraiment pas pour moi.

Certes. Pourtant, dans le petit coin d’où je viens, la recette traditionnelle de la galette des rois n’est pas à la frangipane mais à la… (quel suspens insoutenable) confiture ! Eh oui. Et alors là… Eh bien mes chers amis, sans chauvinisme aucun, je me dois de vous dire que c’est la meilleure galette du monde et de tout l’univers tout entier (ha !). Bon, nous n’irons pas jusque là (quoique…) mais vous avez saisi.

Aussi, je me propose de vous donner la recette de la traditionnelle galette des rois guyanaise à la confiture (vous me remercierez plus tard, et je vous en prie d’avance). Et ne vous inquiétez pas, même si vous êtes une quiche en cuisine (vous avez vu le jeu de mot ? Appréciez mon art, les amis), cette recette est inratable (sauf si vous voulez absolument la rater mais là ce n’est plus mon problème). Place à la recette !

***

Ingrédients :

500g de farine ;

3 œufs ;

250g de beurre ramolli (sortez le quelques temps avant la préparation) ;

250g de sucre ;

Des épices (muscade, cannelle, vanille, zeste de citron, noyaux –également appelé « amende amère-). Choisissez les épices qui vous conviennent.

Un bouchon de rhum (eh, c’est la Guyane hein, il est bon notre rhum !) ;

Un pot de 210g de confiture (préférez la goyave, l’ananas ou la banane).

***

galette-creole-page-001

Préchauffez votre four à 230 degrés.

Blanchissez (sous entendu, battez les au fouet, énergiquement de manière à ce que la préparation blanchisse et prenne une texture similaire à une petite mousse blanchâtre) deux œufs avec le sucre. Fouettez-les suffisamment (méchants !) pour rajouter une dose d’onctuosité.

Ajoutez le beurre ramolli (préférez le ramollir à température ambiante, mais vous pouvez également le passez quelques secondes –et quelques secondes uniquement !- au micro-ondes).

Ajoutez la farine petit à petit, pour éviter de faire des grumeaux.

Rajoutez le bouchon de rhum, une cuillère à soupe d’eau et les épices que vous aimez. Je mets généralement un peu de cannelle, de la vanille, de la muscade, du noyau et un zeste de citron pour relever le goût. C’est optionnel.
Remuez. A ce stade, la pâte doit être compacte mais pas dure.

Faites une boule de pâte que vous séparez en deux boules à peu près équivalentes.

Etalez la première boule de pâte dans un plat à tarte. Ce sera votre base. Il faut que la pâte soit étalée de manière bien plate pour que la garniture ne coule pas vers les rebords.

Recouvrez cette base de confiture (allez-y franchement et mettez-y, plus ou moins, l’équivalent d’un pot -ça réduit à la cuisson-).

Déposez la fève là où bon vous semble (bah oui, une galette sans fève, aussi bonne soit-elle, n’a aucun intérêt ! -enfin si, mais vous comprenez-).

Etalez ensuite la deuxième boule de pâte sur du papier cuisson. Recouvrez la base sur laquelle vous avez étalé la confiture (à la manière d’une tourte –ou d’une galette en fait, puisque c’est ce dont il s’agit…-). Assurez-vous que la première et la seconde pâte soient bien liées en appuyant sur les bords. C’est le mieux pour que votre résultat ressemble à une galette. Je vous avoue que la mienne n’était pas totalement collée sur les bords et c’était moins joli qu’une galette bien liée de partout (bon, après ça ne change pas le goût !).

Vous pouvez faire des petits motifs sur le dessus de votre pâte pour donner un petit look sympathique à votre galette. Par contre, pour les dessins, veillez à utiliser un couteau pointu et sans dents pour éviter d’accrocher la pâte.

Passez ensuite au pinceau le mélange d’un jaune d’œuf avec un peu de lait. Cela va donner de la brillance à votre galette.

Enfournez à 200 degrés pour une quarantaine de minutes. 

Savourez !

Pensez-vous tester ma recette ? Et sinon, êtes vous plutôt frangipane ou galette originale ?

 


Vous pouvez me retrouver sur :
Instagram, Facebook, Pinterest, Twitter et Hello Cotton.


• Curly Hecstuli •

Publicités

Un commentaire sur “Galette des rois créole : sans frangipane, avec confiture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s