Le calendrier des blogueuses #7


L’ÉTÉ

Hello les Amies,

Je vous retrouve pour le septième thème du calendrier des blogueuses (dont je vous parlais ici) et qui porte sur l’été.

J’ai choisi d’aborder ce thème d’une manière un peu originale, il me semble, car je compte aborder l’été vis-à-vis de ce qu’il m’inspire. Je parlerai donc de « mes humeurs de l’été ».

Sans trop vous raconter ma vie (parce que personne n’a le temps pour ça), il faut tout de même savoir que j’ai grandis dans un pays où il n’existe que deux saisons : la saison des pluies et la saison chaude. On ne parle donc pas d’automne, d’hiver, de printemps, ni même d’été. Chez nous, le beau temps, ça dure les trois-quart de l’année ; il est fréquent d’aller à la plage sans raison, n’importe quand et du reste, lorsque j’étais lycéenne, j’y allais après mes cours, histoire de prendre un peu l’air. Vivre sous les tropiques a ses avantages.

En réalité, la seule raison pour laquelle j’étais excitée par « l’été », c’est uniquement parce qu’elle coïncidait avec la période des grandes vacances. Quel bonheur !
En revanche, lorsque je faisais mes études et que j’habitais en métropole, les choses étaient différentes. Ça pourrait vous surprendre lorsque vous lirez que l’été était clairement la période que j’aimais le moins. Hormis le fait que j’étais en vacances (et ça, ça n’a pas de prix), je n’appréciais pas le type de chaleur de là-bas (une chaleur sèche et étrange), et pourtant croyez-moi, la chaleur ça me connaît ! Une fois l’été arrivé, je me devais de rentrer dans mon petit pays d’origine (déjà parce que c’est fun, pour revoir les amis et la famille et puis pour revenir chez moi). Du coup, au mois de juillet, je rentrais à la maison et retrouvais mon petit coin de paradis.

Aujourd’hui, c’est quelque peu différent. Je suis revenu définitivement (comprendre « jusqu’à nouvel ordre ») sous les tropiques et désormais, je travaille. La conséquence, c’est que le fait que nous soyons au mois de juillet n’y change rien. Je continue de travailler. Plus de longs mois de grandes vacances pour Bibi.
Par contre, en termes de rythme, c’est vrai que c’est grandement appréciable parce que, l’école étant terminée, il y a moins de trafic pour se rendre au travail le matin. En plus de cela, dans la branche dans laquelle je travaille, il y a une sorte de « pause » car il y a un rythme très soutenu de septembre à juin, puis en dehors des urgences absolues, c’est plutôt calme (attention, je ne travaille pas en milieu hospitalier, ne vous inquiétez pas !). Du coup, il y a du boulot mais c’est plus détendu.

IMG_5716L’été m’inspire la tranquillité. C’est généralement une période durant laquelle je suis moins stressée et je prends plus le temps de vivre. J’ignore si cela a un sens pour vous, mais je suis naturellement plus apaisée durant cette période. Je crois que ça découle de ce que j’ai dis précédemment. Il y a moins de circulation, au travail c’est moins stressant, tout semble plus calme. J’ai moins l’impression que tout fourmille et s’active intensément autour de moi. Je peux prendre le temps de vivre réellement. Tout est plus zen et qu’est-ce que ça fait du bien !
On peut s’organiser des super pic-nic sur la plage ; des petites sorties le weekend à la rivière ou à la crique ; aller dans des cascades, etc. Bon, en réalité, on peut le faire toute l’année ici, mais il y a quelque chose en plus pendant l’été. Sans être en vacances, on se sent en vacances.

La période estivale me fait également penser aux fruits ! Ah, les Amies, les bons fruits sucrés qui ont pris du soleil. Ici, pendant les mois de juin, juillet et août, c’est la période des pastèques bien sucrées, des mangues bien juteuses, des ananas plein de soleil, des avocats plus fondants que du beurre, des bananes plantain (les bananes légumes) et j’en passe. C’est une période durant laquelle je fais une cure intense de tous ces fruits divers et variés.

Qui dit été, dit également boissons rafraîchissantes chez moi. On boit de l’eau, soit. Mais des fois, par temps de chaleur intense, l’eau toute seule, c’est désaltérant mais ça peut sembler insuffisant. C’est pourquoi on fait des « infusions » de fruits. Dans un pichet, il suffit de mettre de l’eau et les fruits que l’on veut. Nous on opte souvent pour du citron parce que c’est extrêmement désaltérant, ou alors de la pastèque ou de la menthe. On ne peut pas se permettre de mettre des fraises ou autre parce que… Eh bien parce qu’il n’y a pas de fraises ici. Enfin si, mais elles sont importées, meurtries par le voyage et même pas attirantes. Alors, on prend local et on fait avec les moyens du bord ! Et puis, c’est vraiment pas plus mal.

Enfin, pour parfaire mon sentiment de bien être en été, il me faut être à l’aise dans mes vêtements. Il fait chaud, c’est un fait. Du coup, j’opte pour des petites robes courtes et très légères, généralement fleuries, ou alors des jupes fluides aux couleurs claires et souvent fleuries également ou encore des shorts, larges ou en jean. Pour les hauts, ce sont souvent des débardeurs ou t-shirts légers et de préférence de couleur claire. On sait que le noir attire et retient la chaleur donc à éviter par temps de grande chaleur, si on ne veut pas suer comme un cochon d’Inde. Mes chaussures sont, dans la plupart des cas, des sandales plates, qui laissent respirer le pied.

Et puis voilà qui termine mon article sur le septième thème du calendrier des blogueuses. J’espère que mon article vous aura plus. N’hésitez surtout pas à me dire quelles sont vos humeurs pendant l’été, ce que cela vous inspire et ce que vous aimez faire durant cette période.
Sur ces derniers mots, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures. Bisous les Amies !

• Curly Hecstuli •


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s