Style de vie

Le Carnaval de chez moi

***

  Hello les Amies,

J’ai envie de ramener le soleil de mon pays sur mon blog et de partager avec vous quelques traditions de chez moi, propres au carnaval. S’il y a une chose avec laquelle on ne blague pas chez nous, c’est le Carnaval. Il est sacré. C’est un période de fête, de joie et de bonne ambiance durant laquelle on se rassemble tous les dimanches après-midi pour regarder les défilés des différents groupes. Je ne parle même pas des soirées du Samedi soir où rende-vous est donné dans les dancings.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En Guyane, la diversité est telle qu’en assistant à un défilé carnavalesque, vous voyagerez à coup sûr en remontant le temps avec les groupes traditionnels ; avec les groupes qui mêlent modernité et traditions ; et avec des groupes qui vous emmèneront à Rio de Janeiro avec la capoeira, la samba et les tenus à plumes colorées. Tout le monde participe au carnaval, jeunes et plus jeunes comme adultes et plus âgés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai décidé que je vous donnerais un aperçu du Carnaval de chez moi durant les jours gras. Bien sûr, tout le monde connaît l’existence du « mardi gras ». Sauf que de là où je viens, les jours gras se déroulent sur quatre jours, du lundi au mercredi et en incluant le dimanche de la grande parade. Aussi, je ferai quatre épisodes consacrés à ces quatre grosses journées de carnaval.


***

Épisode #1 : Dimanche – Grande Parade

Le premier épisode est consacré au défilé de la Grande parade qui a eu lieu le dimanche 7 février. Je ne vais pas vous faire un long article, le but est de faire le plus concis possible et éviter le blabla inutile. Je vais plutôt vous montrer de sublimes photos qui vous donneront une idée de la beauté du Carnaval de chez moi. Enjoy !


***

Épisode #2 – Lundi Gras : Mariage Burlesque

Le lundi gras, le thème est le mariage burlesque donc le dress code est fixé. Qui dit burlesque dit comique extravagant et grotesque. C’est un doux mélange d’humour, de caricature et d’irrationnel. Maintenant que vous avez cela en tête, souvenez vous-en lorsque vous lirez mon explication de la pratique du mariage burlesque le lundi gras. L’idée est que l’on se déguise en marié. Jusque là, pas de grande surprise. En revanche, la spécificité est que ce sont les hommes portent la robe de mariée, les talons, le maquillage et tout ce qui va avec ; et, vous l’aurez deviné, les femmes qui portent le costume. Les rôles et les sexes sont donc inversés durant cette journée.

Mariage burlesque2016:02
Crédits : Ronan Liétar

Le thème étant le burlesque, les hommes sont déguisés en femme mariée mais de manière extravagante, tirant limite sur le vulgaire, le but étant de faire grotesque. Le cortège, quant à lui, est vêtu avec des artifices divers comme des plumes, paillettes et autres accessoires (le thème reste le burlesque).  Au final, le cortège est assez insolite. Pour ceux qui ne veulent pas aller jusqu’à porter des vêtements de mariés pour ce jour, il leur suffit  de s’habiller de manière burlesque et mettre des artifices. En fait, il n’y a pas de réelle obligation. Juste, pour se mettre dans l’ambiance et à la fête, c’est plus sympa de jouer le jeu en s’habillant en fonction du thème du jour. Les maîtres mots sont humour et dérision. Eh oui, il ne faut pas oublier que le but du carnaval, c’est le rassemblement et l’amusement. On se regroupe, des groupes défilent, entre chaque groupe de carnaval, des bandes d’amis déguisés en femme, en jet-farine, en bobbi, ou « neg marrons », ou avec des masques dansent et chantent pour faire rire les passant.


***

Épisode #3 – Mardi Gras : Les diablesses et diables rouges

Le Mardi gras, vous le connaissez, il est célébré partout dans le monde ou du moins il est connu notamment parce que c’est le jour qui marque la fin des festivités et pour les catholiques, le début du carême. Ce jour là, la ville tombe sous le charme envoûtant et frénésique des diables rouges.

Toute la population se joint aux festivités en s’habillant en noir et rouge pour se joindre les carnavaliers vêtus de leurs plus belles tenues endiablées. Encore une fois, les divers groupes défilent dans leur plus belles tenues de diablotins ou de noir et rouge. Chaque groupe, qu’il soit à char ou à pied, parvient à se distinguer avec ses propres tenues malgré le thème spécifique du jour. C’est l’une des beautés du Carnaval. Un vrai plaisir pour les yeux.


***

Épisode #4 – Mercredi des Cendres : Incinération de sa Majesté Vaval

Dernier jour des festivités carnavalesques, le mercredi des Cendres marque tout à la fois la fin du carnaval et les obsèques de Sa Majesté Vaval, Roi du Carnaval qui aura veillé sur le Carnaval du début jusqu’à son immolation. Oui, chaque année, nous avons le Roi du Carnaval, Sa Majesté Vaval, qui est réalisé, tout comme sa tenue, par des artistes locaux. Je vous ai dis que le Carnaval, c’était sérieux ! C’est le Roi Vaval qui ouvre les festivités du Carnaval et qui les clôture par son immolation.

Généralement, le mercredi des cendres, les Carnavaliers sont épuisés de toutes ces journées sans répit. Le défilé, c’est fatiguant ! Pour autant, ils restent toujours motivés pour ce dernier jour. Un tout dernier défilé est organisé, auquel le Roi Vaval participe entouré de ses sujets, les carnavaliers. C’est la dernière fois que l’on le voit défilé puisqu’il se rend au bûcher, sur la place principale. Chez nous, c’est la fameuse « Place des Palmistes ». Les passants et carnavaliers sont tous vêtus de noir et blanc, tenue de deuil, pour rendre hommage une dernière fois au Roi du Carnaval. C’est au crépuscule, dans les alentours de 18 heures que l’infortuné Roi Vaval s’embrase sur le bûcher dans un grand feu de joie, au centre de la grande Place, jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des cendres. C’est alors que l’on entend « Vaval est mort, vive Vaval 2017 ! ».

Les festivités carnavalesques sont définitivement clôturées pour 2016 et les catholiques peuvent entamer pleinement et sereinement les 40 jours de carême.


***

Voilà qui termine cet assez long article sur le Carnaval de chez moi, la Guyane. Il est encore plein de coutumes et il est merveilleux bien qu’assez méconnu de la métropole. J’espère que vous aurez eu plaisir à découvrir quelques couleurs et traditions de chez moi car c’est avec grand plaisir que je le partage avec vous, les Amies. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. En attendant, je vous dis à très bientôt pour de nouvelles aventures les Amies ! Bisous.


Curly Hecstulï

 

Publicités

2 commentaires sur “Le Carnaval de chez moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s