Flesh and Bone (saison 1)


* Flesh and Bone (saison 1)*


Titanic Blood And Steel 2012

J’ai commencé cette série par curiosité en me disant qu’une série avec pour thématique principale le monde de la danse, c’est assez original alors pourquoi pas. En voyant le titre « Flesh and Bone », je me doutais bien que ce serait une série assez sombre qui traiterait sans doute de la question de la maigreur et de douleur. Eh bien, je n’ai pas eu totalement tort et pourtant j’étais loin de la vérité car cette série ne traite pas que de cela.

Avant de donner mon avis et les points positifs et négatifs de cette série, revenons sur un bref récapitulatif de la série.


Synopsis 

Claire, une jeune danseuse originaire de Pittsburg, débarque à New York afin d’intégrer l’American Ballet Company. Elle y devient la coqueluche du directeur artistique, Paul Grayson, personnage complexe, colérique, sadique et manipulateur qui voit en elle une future danseuse étoile et le moyen de redorer l’image de sa compagnie.


Mon avis 

C’est une série qui, selon moi, emportera l’intérêt des passionnés de danse mais pas uniquement. En effet, bien que cette série soit centrée sur l’univers de la danse, elle est également dramatique et sombre à souhait.FLESH-AND-BONE-TRAILER

Ce qui a été intelligent est qu’au lieu de se focaliser sur un seul personnage principal, c’est-à-dire Claire, et reléguer tous les autres personnages au second plan
comme de simples danseurs, professeurs ou autre, la série accorde une certaine attention à plusieurs personnages. Ainsi, bien qu’ayant comme histoire centrale l’évolution de Claire, on est plongé dans divers univers :

  • Que ce soit le cas de la danseuse qui réalise une course à la maigreur mais qui voit peu à peu son corps dépérir puis finalement lui échapper.

  • La question du devenir de la danseuse étoile qui avance en âge et qui subit inévitablement les effets du temps sur ses articulations mais aussi la concurrence des nouvelles danseuses jeunes et fraîches.

  • Le recours aux drogues pour tenir face à la pression et face à la douleur des entraînements quotidiens.

  • La manière dont plusieurs personnages vendent leur âme au diable afin de se sortir de certaines situations (ex : difficultés financières) ou pour obtenir une promotion.

Ce n’est pas une liste exhaustive et il y a bien d’autres subtilités que l’on découvre au fil des épisodes. En bref, cette série dispose de son lot de jalousie, de compétition, de sexe, d’inceste et j’en passe. C’est donc une vraie série dramatique, largement emprunte de noirceur.

>D’ailleurs, j’en profite pour relever la beauté du générique mais au-delà de cela, la manière dont la série a été filmée. Les couleurs froides pour l’univers de la danse, les couleurs chaudes et chaleureuses pour tout ce qui était externe à ce monde. Je trouve que ça ajoute énormément aux sentiments que l’on éprouve en regardant Flesh and Bone.


Points positifs et négatifs 

  • Points positifs 

flesh-and-bone_97509509_1Le premier point que je me dois de relever est que cette série a un caractère très réaliste et cela est notamment dû au fait que le casting est composé de
danseurs professionnels et non pas d’acteurs qui ont appris à danser pour la réalisation de la série. En plus de cela, ces danseurs professionnels sont convaincants dans leur jeu d’acteur. Quoi de plus convainquant que de réels danseurs professionnels / bons acteurs pour réaliser une série sur la danse ?

  • Moments WTF 

Il y a une chose qui se situe entre le positif et le négatif. C’est ce que j’appelle les moments « WTF ? ». Je m’explique. Après avoir regardé les huit épisodes sortis à ce jour, j’avoue être restée dans l’ombre sur plusieurs points.

D’abord, il y a certains personnages qui ont emporté mon intérêt dans le sens où je ne parvient pas réellement à les cerner. En disant cela, je pense notamment à Roméo, un jeune homme qui traîne dans les alentours de l’appartement de Claire. Il est totalement hors du monde de la danse et a son propre univers. C’est un personnage à la fois attachant et qui surprend constamment. Mais comme je l’ai dis, je n’arrive pas à la cerner. Quel est son problème ? Est-il juste simplet ou carrément barré ? A-t-il un don ou est-ce que tout n’est que dans sa tête ? Je ne suis sûre de rien et ça m’enquiquine. Je n’aime pas ne pas comprendre !

Par ailleurs, mon plus gros point « WTF ? », c’est la relation entre Claire et son soit-disant psychotique de frère. Alors là, du début à la fin, j’ai été traînée d’une émotion à l’autre, d’une supposition à l’autre, tantôt pensant avoir compris que… mais en fait non. À l’heure d’aujourd’hui, je suis juste perplexe. Si jamais vous avez clairement démêlé la complexité de leur relation, je suis preneuse !

Pour moi c’est positif et négatif parce que d’un côté, j’aime bien qu’on me laisse deviner, supposer et réfléchir à m’en prendre la tête pour comprendre. MAIS en même temps ne pas être clairement fixée… Ben ça m’agace un peu parce que ça me laisse sur ma faim.

  • Point négatif  

Par contre, le seul vrai bémol, selon moi, concerne l’histoire de fond principale de la série. Est-ce que cela concerne uniquement le rêve de Claire de devenir une danseuse étoile en intégrant l’American Ballet Company ? Ou est-ce qu’elle concerne principalement le tabou de l’abus sexuel et de l’inceste ?

Je m’interroge parce qu’en regardant les huit épisodes, ces deux histoires prennent une place centrale, voire s’entremêlent. C’était sans doute un choix de la part du producteur puisque cela ajoute une dimension sombre à une histoire déjà dramatique mais enfin j’ignore quelle est l’intrigue principale.


Conclusion

Cette série m’a vraiment plu. Les épisodes sont très complets et durent endeuxieme-poster-de-flesh-and-bone moyenne une heure. J’apprécie son univers et ses zones d’ombre. J’aime aimer et détester certains personnages. En bref, je recommanderais cette série aux fans d’histoires sombres et dramatiques mêlant beauté et souffrance, délicatesse et ambiance oppressante.

Je terminerais en disant que les scènes de danse sont magistrales ; les danseurs bons acteurs ; et les diverses histoires très prenantes. Enfin, n’oubliez pas : si jamais vous avez élucidé mes questionnements en regardant la série, sentez-vous libres de m’en faire part !

Allez, à plus la Compagnie !

Curly Hecstulï


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s