Connaître son type de peau


Bonjour mon petit Concombre,

De la même manière que pour la crinière, avant de commencer à s’intéresser aux questions de nettoyage et de soin, encore faut-il connaître la peau de son visage. Pour cela, il faut déterminer :
• Son type de peau ;
• L’état de sa peau ;

Il faut également que tu prennes en considération le fait que la peau de ton visage est susceptible d’évoluer en fonction de divers facteurs, comme par exemple le climat (ta peau ne sera pas forcément la même en hiver qu’en été), les changements hormonaux ou le stress. Il te faut donc être très attentive et observatrice face à ton corps pour ajuster la manière dont tu en prends soin.

Allez, trêve de bavardage, plongeons de ce pas dans ce qui nous intéresse.

– Les types de peau –

La peau sèche :
La peau a un aspect mat, le grain de peau est uni et fin. Elle se caractérise par un manque de lipides (sébum) ce qui crée une sensation d’inconfort et de tiraillement, des irritations et une sensibilité cutanée. La peau est rêche au toucher et pèle facilement. C’est une peau qui a besoin d’être nourrie avant d’être hydratée (attention à ne pas confondre peau SÈCHE et peau DÉSHYDRATÉE qui nous verrons plus bas).

La peau normale :
C’est LA peau considérée comme idéale et que nous voulons toutes. Elle ne connait aucun déséquilibre et n’est ni trop sèche, ni trop grasse. C’est une peau confortable à l’aspect mat et lumineux, qui ne tire pas et ne brille pas. Ce type de peau est plutôt rare, hormis chez les enfants et résulte d’une hygiène de vie saine et équilibrée (ouille ouille ouille !).

La peau mixte à grasse :
Alors c’est sans doute le type de peau le plus difficile à traiter puisqu’on se retrouve à devoir prendre soin non pas d’un type de cheveux mais de DEUX. Et évidemment il fallait que j’ai ce type de peau, sinon ce n’est pas drôle. Bref, revenons à nos moutons. Pour ce type de peau, la « zone T » ou zone médiane du visage (front, nez, menton) est plus grasse que le reste du visage. Sur cette zone il y a une surproduction de sébum qui donne une peau luisante et des imperfections (comédons/points noirs, boutons), des pores dilatés. En dehors de la zone médiane, le reste de la peau est normal ou sèche.

La peau grasse :
Avoir la peau grasse peut être génétique ou lié à des facteurs internes (changements hormonaux) ou externes (climat, utilisation de mauvais produits). Sur l’ensemble du visage, il y a un excès de sébum (appelé séborrhée) ce qui donne lieu à l’apparition d’imperfections cutanées (comédons, boutons) et des pores dilatés. Cette peau a besoin de soins visant à la régulation du sébum.


– L’état de la peau –

La peau déshydratée :
Sans grande surprise, la peau déshydratée manque d’eau. Les conséquences sont une sensation d’inconfort et de tiraillement, l’apparition des ridules, une peau rêche au toucher et un teint terne. La bonne nouvelle est que cet état est généralement temporaire et facilement remédiable grâce à une simple hydratation. Attention à ne pas confondre l’état de déshydratation avec la sécheresse de la peau !

La peau sensible :
C’est une peau très réactive puisqu’elle a pour caractéristique de réagir excessivement aux agressions extérieures. Cet état apparait soit dès la naissance, soit à cause de facteurs extérieurs (stress, tabac, alimentation, climat, pollution). Avoir une peau sensible peut être douloureux et donner lieu à des rougeurs diffuses, notamment sur les joues. Dans ce cas, il faut trouver des soins adaptés visant à protéger la peau des agressions extérieures (par contre, je ne peux pas t’aider tout de suite si tu es concernée parce qu’il faut que je fasse des recherches encore, désolée mon petit Concombre).

La peau mature :
Tout est dans le nom, c’est une peau « mature » au sens où la peau perd de sa fermeté et de sa tonicité. Globalement, cela concerne les peaux ridées.


Comment déterminer son type de peau, les tests :

• Une solution rapide et efficace est d’aller chez un dermatologue pour qu’il détermine avec précision ton type de peau et aussi mais surtout les soins appropriés.
• Sinon, tu peux faire comme moi et observer ta bouille (sur peau propre !) au miroir grossissant en te posant une série de questions comme par exemple :

Est-ce que tes pores sont dilatés ?
Est-ce que tu remarques des comédons (points noirs) ?
Est-ce que ta peau pèle ?
Est-ce que ta peau présente des rougeurs ?
Ton teint est-il plutôt lumineux ou terne ?
Ta peau est-elle plutôt rêche, douce ou grasse ?
Ta peau est-elle plutôt fine ou épaisse ?


Publicités

3 réflexions sur “Connaître son type de peau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s